Passer le menu
English version

|     Clients     |     Presse     |     Recrutement     |     Collaborateurs     |    Fournisseurs    |           Clubs industriels  ||  E-formation métrologie PME

Accueil > Thermographie

Thermographie

 

La thermographie : pour réduire la facture énergétique et l'effet de serre

La thermographie, technique rapide et simple, permet de déterminer, à distance et sans contact la température d'un objet. Dans le cas d'une ville, elle est utilisée pour connaître, pour chaque bâtiment, public et privé, d'un territoire donné, le niveau des déperditions de chaleur.

Chaque habitant de la commune étudiée, peut donc connaître le niveau de déperditions de chaleur de son habitation et savoir ainsi si son logement est suffisamment isolé ou s'il lui est conseillé de procéder à des travaux d'isolation.

Pour obtenir un diagnostic complet d'un bâtiment, on combine deux types de thermographie :

  • la thermographie aérienne qui permet de visualiser les déperditions énergétiques des toitures
  • la thermographie terrestre, dite de façades, qui permet de visualiser les dépertitions thermiques des façades des bâtiments (murs, portes, fenêtres…).

Comment se déroule une thermographie aérienne ?

Pour la mesure des déperditions thermiques des toitures, un avion, équipé d'une trappe photo permettant d'accueillir un scanner infrarouge, survole le territoire à relativement basse altitude (400 mètres) afin d'obtenir des images des déperditions thermiques. Les mesures sont réalisées de nuit en plusieurs passages.

 

La saviez vous ?

Pendant les mesures, et afin de ne pas fausser les données, il est demandé aux habitants :

  • - de préserver une température d'environ 19°C dans les logements - un chauffage réglé trop haut ou trop bas faussant l'interprétation des résultats.
  • - de ne pas ouvrir les fenêtres pour observer l'avion

Comment se déroule une thermographie terrestre ?

La thermographie des façades des bâtiments est réalisée grâce à un scanner infrarouge embarqué sur un véhicule dédié qui parcourt les rues de nuit sans en perturber le trafic.

En parcourant plusieurs dizaines de kilomètres par nuit cette méthode innovante permet donc de réaliser une thermographie à l’échelle d’une commune ou d’une agglomération entière. Elle en réduit ainsi le coût par bâtiment.

Le système d’acquisition développé par le LNE bénéficie d’équipements inédits en France pour une application de thermographie de façades :

  • un scanner infrarouge éprouvé;
  • un profilomètre laser utilisé pour la reconstitution 3D des bâtiments;
  • un système de géoréférencement intégrant des récepteurs GPS;
  • une centrale inertielle et un odomètre pour la mesure de la distance parcourue par le véhicule;
  • un PC d’acquisition et de contrôle.

 

La saviez vous ?

Le véhicule laboratoire s’intégre dans le trafic de la ville sans le perturber.

Comment sont retranscrits les résultats ?

Superposition carte thermographie et plans d'une commune

Exemple de superpositions possibles des résultats
de l'étude thermographique aux plans d'une commune

A l'issue de la thermographie, les résultats sont traduits sous forme de code couleur. Les bâtiments seront classés en 5 niveaux de déperditions allant de la classe 0 : aucune déperdition (bâtiment non chauffé) à la classe 5 : très fortes déperditions.

En appliquant ces résultats sur ses documents (plans de ville, plans cadastraux, photos aériennes…) la commune étudiée dispose d'une cartographie thermique complète de la ville avec un zoom possible sur chaque habitation. Les services techniques communaux et les particuliers disposent ainsi d'un outil d'aide à la décision pour engager les travaux d'isolation jugés prioritaires.

Dans le cas d'une thermographie de façades, les résultats de la thermographie sont superposés à une reconstitution 3D des immeubles réalisée par le LNE.

Qu'est-ce que les déperditions thermiques ?

Répartition des déperditions de chaleur dans un logement

Répartition des déperditions de chaleur dans un logement

C'est l'ensemble des fuites calorifiques (déperditions de chaleur) détectées sur un bâtiment. Celles ci sont généralement concentrées sur la toiture et les façades d'un logement.

30% des déperditions d'un bâtiment non ou mal isolé s'effectuent par la toiture, 25% par les façades.

Lorsqu'un logement n'est pas ou mal isolé, ces déperditions sont importantes et entraînent une surconsommation d'énergie et des factures de chauffage élevées. Cette surconsommation produisant également des gaz à effet de serre qui contribuent au réchauffement climatique.

Dernière mise à jour : janvier 2016

Contactez nous

Vous êtes une ville et vous souhaitez faire réaliser
une thermographie sur votre ville, contactez :
Yvric Saunders,
responsable technico-commercial
Tel. : 01 30 69 14 92

Vous êtes un particulier et vous souhaitez des
informations sur les résultats des études présentées,
contactez les services techniques de votre ville.

Thermographie de façades


Résultats d'une thermographie
aérienne infrarouge d'une ville

 

Nous contacter | Webmestre | Informations légales