LNE-Nanotech, un nouvel institut dédié à la métrologie pour un développement maîtrisé des nanotechnologies

En présence de Delphine Gény-Stephann, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l'Économie et des Finances, le LNE inaugure, le 27 février 2018, LNE-Nanotech, un nouvel institut dédié à la métrologie pour les nanotechnologies.

Bénéficiant de toute l’expertise et des installations de pointe du LNE, reconnues au plan européen, LNE-Nanotech permettra de faire progresser nos connaissances sur les nanomatériaux et les nanodispositifs tout en les mettant au service de la société et de l’industrie. 

Nano1Les nanomatériaux et les nanodispositifs connaissent un essor fulgurant et promettent des applications potentielles de plus en plus nombreuses, en particulier dans les secteurs industriels clés des matériaux, de la médecine, de l’électronique et de l’énergie. Les nanotechnologies sont ainsi appelées à jouer un rôle important dans l’avènement de la société connectée de demain, ainsi que dans la transition écologique et énergétique. L’Europe et la France en ont d’ailleurs fait un des piliers de leurs programmes d’innovation. 

CarmenOr la rupture technologique associée aux nanosciences et nanotechnologies réside plus dans les outils à développer pour imager, analyser et mesurer la matière à cette échelle réduite que dans la fabrication en elle-même. Ces développements sont également indispensables pour évaluer les risques associés à ces nouvelles technologies (environnementaux, sanitaires…).

C’est pour répondre à ces enjeux que le LNE a décidé d’organiser ses activités sur les nanomatériaux et les nanodispositifs autour d’un institut dédié aux problématiques de métrologie à l’échelle du nanomètre : LNE Nanotech.

Un institut de pointe au service de l’innovation

NAELL’institut vise à devenir un opérateur de référence, tant au niveau national qu’international, sur le sujet de la caractérisation des nanomatériaux et des nanodispositifs. L’objectif de cet institut est d’étudier les caractéristiques des nanomatériaux et les diverses propriétés pertinentes pour les nanodispositifs (thermiques, électriques, …), afin d’apporter aux industriels ainsi qu’aux laboratoires de recherche et d’analyse les outils nécessaires à la fiabilisation des mesures à l’échelle du nanomètre.

Cela permettra de réduire les coûts de l’innovation via une meilleure maîtrise des performances des produits développés, de disposer, pour répondre aux réglementations françaises et européennes, de méthodes d’analyse traçables à des références clairement établies par le LNE et enfin de soutenir les travaux sur l’évaluation des risques potentiels associés aux nanomatériaux. 
 

Contacts presse

LNE : Alexandre Papin • 01 40 43 38 92 • alexandre.papin@lne.fr – Valérie Mulot • 01 40 43 40 93

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.