OR

I'm looking for in the
CDI
Trappes (Île-de-France)
Réf. AP/PNQ/DMSI
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur LinkedIn
Offre d'emploi

Ingénieur – chercheur en métrologie pour le calcul quantique à l’état solide H/F

Missions 

Dans le cadre de la Stratégie National Quantique (SNQ), le LNE coordonne le programme MetriQs-France, dédié au développement, à l’exploitation et à la promotion de moyens de mesure de référence pour la caractérisation et l’évaluation des technologies quantiques. Pour soutenir ces activités, le LNE avec ses partenaires du Réseau National de la Métrologie Française (RNMF) met en place une plateforme de métrologie quantique. En particulier, sur la base de son expertise en métrologie électrique quantique, le LNE développe un laboratoire dédié à la caractérisation métrologique de qubits à l’état solide et des technologies habilitantes associées.

En tant qu’ingénieur-chercheur au sein du département de métrologie électrique fondamentale, votre mission principale sera de contribuer au développement de ce laboratoire et de la nouvelle activité associée de métrologie en support au développement des technologies quantiques.

Ainsi, vous prendrez en charge le développement et l’exploitation de systèmes expérimentaux à très basse température (~10 mK) et l’instrumentation de mesure électrique bas bruit et de contrôle, dédiés à la caractérisation métrologique des qubits à l’état solide (supraconducteurs et spins) et des technologies habilitantes associées (cryogénie, câblage et électronique, principalement dans le régime des micro-ondes).

Vous participerez au montage, au pilotage et à l’exécution de projets, nationaux, européens voire internationaux. En particulier, vous travaillerez en lien étroit avec l’écosystème quantique national (académiques, industriels – grands groupes et startups -, etc). Vous contribuerez pleinement à la réalisation des travaux expérimentaux :

- développer des dispositifs de mesure et de l’instrumentation,

- réaliser des mesures,

- analyser et interpréter des données,

Les résultats seront valorisés par vos soins dans des communications scientifiques (publications, conférences, etc.). Vous pourrez participer aussi à des actions plus spécifiques : réalisation de guides de bonnes pratiques, travaux de normalisation, prestations de mesure, formation, entre autres.

Vous êtes en capacité d’encadrer un doctorant et/ou un post-doctorant, de travailler en interaction forte avec l’équipe actuelle et éventuellement d’accueillir des visiteurs scientifiques. Vous êtes également en capacité d’inscrire vos travaux dans les programmes de recherche et d’innovation en général et pouvez développer des collaborations avec des partenaires académiques et industriels ainsi que des laboratoires nationaux de métrologie étrangers, à partir de votre propre réseau de collaborateurs et/ou celui de l’équipe.

Profil 

Docteur en physique et de préférence ingénieur, avec une expérience dans le domaine des qubits à l’état solide (supraconducteurs et/ou spins/semi-conducteurs), vous disposez d’un goût affirmé pour les sciences expérimentales, la mesure, l’instrumentation, la recherche technologique et appliquée et la valorisation.

Vous disposez de compétences en physique appliquée au calcul quantique à l’état solide. Vous disposez aussi, de connaissances en cryogénie à très basse température, instrumentation et mesures micro-onde et développement de logiciels pour le pilotage d’instruments de mesure ou de contrôle. Par ailleurs, un attrait pour l’innovation et le transfert de technologie serait un véritable atout.

Autonome, rigoureux, bon communiquant avec un esprit de synthèse, vous faites preuve de dynamisme et appréciez le travail d’équipe en étant ouvert et constructif.

Des déplacements occasionnels pour tous les échanges scientifiques nécessaires à la mission (IdF, France, Europe, International), dans le cadre de projets de recherche européens, (conférences internationales, etc) et en France dans le cadre de campagne de mesures sur site (IdF, Grenoble) sont à prévoir.

Anglais professionnel (écrit et parlé).

Possibilité de télétravail conformément à l’accord d’entreprise en vigueur (jusqu’à 1 jour par semaine).