Intelligence artificielle : Le LNE proposé comme autorité compétente en matière d’évaluation

A l’occasion de la remise du rapport du député de l’Essonne Cédric Villani sur la stratégie nationale et européenne à adopter dans le domaine de l’Intelligence Artificielle, ce mercredi 29 mars 2018, le LNE est proposé pour « devenir l’autorité compétente en matière d’évaluation dans le domaine de l’IA ».

Le rapport souligne la nécessité de développer l’ouverture, la fiabilité et la sécurité des technologies d’intelligence artificielle, démontrant ainsi que l’évaluation constitue l’un des enjeux majeurs dans le développement de l’IA.

Les responsabilités du LNE pourraient être élargies dans la continuité de ses missions historiques afin de devenir l’autorité compétente en matière d’évaluation dans le domaine de l’IA et de construire les méthodes d’essais nécessaires à cette fin.

Rapport Villani sur l'intelligence artificielle

Se doter ainsi d’une autorité indépendante comme le LNE, permettra de faire de l’IA une technologie plus sécurisée, fiable et utilisable, et constituera un gage de garanties auprès des utilisateurs en termes de performances, d’éthique, de sécurité et de fiabilité de ces systèmes. Une évaluation indépendante permettra également d’accompagner la recherche en IA, notamment dans le cadre de la sélection et la validation des choix technologiques.

Déjà évaluateur tiers de confiance pour l’évaluation des IA, le LNE participe à l’activité de normalisation, à l’organisation de campagnes d’évaluation pour l’ANR et propose une assistance technique auprès des développeurs et acheteurs d’IA. Son expertise, aussi bien sur les systèmes de transcription de la parole que sur la robotique ou le deep learning, témoigne de la capacité du LNE à remplir les fonctions d’évaluateur référent.

Consulter le rapport

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.