10 octobre 2019

Nanotechnologies : le LNE co-préside la commission française de normalisation

La commission française de normalisation AFNOR X457 «Nanotechnologies», a désigné Georges Favre, Directeur de l’Institut LNE-Nanotech co-président avec la société Michelin. Cette co-présidence qui associe acteurs institutionnel et industriel constitue une approche pertinente soutenue par le ministère de l’Economie et des finances pour apporter des réponses communes sur ces sujets sensibles et complexes.

Un investissement actif dans les travaux de normalisation

C’est une reconnaissance de la communauté pour l’investissement du LNE très actif depuis plus de 10 ans dans ces travaux de normalisation avec actuellement 4 experts impliqués aux niveaux français, européen et international.

A titre d’exemple, le LNE a proposé début 2019 un nouveau sujet de travail au niveau européen (au CEN TC 352) sur la caractérisation de la fraction nanométrique dans des additifs utilisés dans l’industrie agroalimentaire. Ce sujet issu de ses propres travaux de recherche menés sur les 3 dernières années devrait être porté par le LNE avec ses partenaires européens et le SCL (laboratoire de la DGCCRF), après validation de la commission européenne.

Disposer de méthodes pour qualifier les propriétés des produits

Via la co-présidence de la commission AFNOR X457, le LNE a également la volonté d’initier des travaux normatifs au niveau français dans le domaine du graphène en s’appuyant sur l’expertise développée dans ses travaux de recherche et son action dans le projet européen "Graphene Flagship". L’objectif est d’accompagner l’émergence d’acteurs industriels français qui ont besoin de disposer de méthodes pour qualifier les propriétés de leurs produits.

Découvrez les travaux menés au sein de l'institut LNE-Nanotech

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.