Isolants thermiques : exigence en matière de feux couvants

Lettre d'information - Décembre 2017

Le LNE étend son offre de services pour permettre aux fabricants et distributeurs d'isolants thermiques ainsi qu‘aux acteurs du secteur de la construction en général de répondre à la nouvelle exigence, plus particulièrement au niveau des isolants thermiques du bâtiment, potentiellement sujets aux feux couvants.

Le LNE accompagne les fabricants d’isolants thermiques pour répondre à la nouvelle exigence en matière de feux couvants

Acteur français et européen de la sécurité incendie et de la réaction au feu, le LNE étend aujourd’hui son offre de services en réponse à la nouvelle exigence dans le secteur des produits de la construction, plus particulièrement au niveau des isolants thermiques du bâtiment, potentiellement sujets aux feux couvants.

Une nouvelle exigence

Un feu couvant est un processus de combustion lente sans flamme qui s’auto alimente dans des matériaux fibreux et/ou poreux avec ou sans émission de lumière. La plupart des isolants thermiques sont donc tout naturellement sujets à ce type de feu. Afin de définir un essai permettant de caractériser la propension d’un produit de la construction à subir un feu couvant, la Commission européenne a mandaté en Avril 2006 les experts en normalisation du comité CENT/TC 127 (Sécurité incendie dans le bâtiment), comité auquel le LNE participe activement via l’AFNOR. Ce travail a abouti en Juin 2016 à la publication de la norme d’essai NF EN 16733 qui devra remplacer l’ensemble des normes nationales d’ici Février 2018.

Suite à la publication de cette norme, le comité d’experts CEN/TC88 (Matériaux et produits isolants thermiques) a demandé en Avril 2017 que cette norme d’essai permettant de caractériser les feux couvants soit intégrée aux normes produits de certains matériaux (laine minérale, laine de bois, liège, fibre de bois,…) lors de la révision des normes qui interviendra en 2018.

Descriptif de l’essai de feu couvant

 Descriptif de l’essai de feu couvantCet essai permet de caractériser la faculté d’un produit à subir un feu couvant continu selon une orientation verticale. Pour mettre au point cet essai, le comité de normalisation s’est basé sur des méthodes d’essais existantes, notamment les normes NT FIRE 002 et 035, BS 5803-4 et Önorm B 3800. Dans le principe, une éprouvette de 800 mm de long x 300 mm de large est montée verticalement et est exposée durant 15 minutes à une chaleur constante émise par un petit brûleur à gaz. Une mesure de la température au moyen des thermocouples situés au cœur du matériau et/ou l’apparition de flammes persistantes durant les 6 heures qui suivent l’application de la flamme permettent de caractériser la survenue d’un feu couvant.

La prestation du LNE

D’ici début 2018, le LNE sera en mesure de proposer aux fabricants, distributeurs d'isolants thermiques ainsi qu‘aux acteurs du secteur de la construction en général des essais de conformité à la norme NF EN 16733 permettant de déterminer la propension d'un produit à subir un feu couvant. Ces essais pourront être proposés seuls ou en complément des essais de réaction au feu Euroclasses NF EN 13501-1 auxquels sont déjà soumis les produits de construction.

Le LNE est un des rares laboratoires spécialisés dans la réaction au feu à le proposer en France.

Contact

Pour toute question supplémentaire, contactez-nous via notre formulaire

S'abonner

Restez informé sur le marché, l'offre LNE et bénéficiez d'avis d'experts reconnus : 

>>Abonnez-vous

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.