Vitrages isolants : garantir le taux de remplissage en gaz

Lettre d'information - Décembre 2017

La seule méthode non destructive utilisée pour contrôler sur la chaîne de production et sur les chantiers le taux de remplissage en gaz d’un vitrage isolant se fait au moyen de l’appareil de mesure Gasglass. Comme le certificat délivré avec l’appareil ne répond pas aux exigences d’étalonnage en matière de métrologie, le LNE a défini une méthode de mesure permettant le raccordement métrologique du Gasglass aux étalons, dans le respect des exigences du référentiel d’étalonnage ISO 17025…

Vitrages isolants : des solutions pour permettre aux fabricants de garantir le taux de remplissage en gaz et d’optimiser leurs coûts production

Les vitrages isolants sont des systèmes étanches comprenant un espace entre les verres, qui pour la plupart d’entre eux est rempli d’un gaz rare, généralement de l’Argon, ou plus exceptionnellement du Krypton. Le marché de ces produits s’est considérablement développé ces dernières années en raison de leur contribution à l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments. Ils constituent en outre un des leviers essentiels pour atteindre les objectifs de maîtrise des pertes énergétiques fixés par la Réglementation Thermique 2012, qui exige que la surface vitrée des logements représente au minimum 17 % de la surface habitable.

La problématique du contrôle du taux de remplissage en gaz

La performance d’isolation thermique du vitrage, indiquée par le coefficient Ug, dépend du taux de remplissage en gaz.
Or, il est aujourd’hui très difficile et coûteux de contrôler ce taux sur des produits finis ou de vérifier la validité d’un lot de fabrication puisque la seule méthode reconnue qui assure un raccordement métrologique aux étalons est de type destructif. Cette méthode normée consiste à mesurer le gaz par chromatographie, ce qui nécessite d’effectuer un prélèvement de gaz dans l’espace entre les verres, générant une perte d’étanchéité et la dégradation irréversible du vitrage.

Il existe une méthode alternative non destructive au moyen d’un appareil dénommé Gasglass. Celui-ci permet une mesure directe du taux de gaz, est transportable et ne demande pas de banc spécifique ni de compétences particulières contrairement à la méthode destructrive. Cette méthode alternative est adoptée par l’ensemble des fabricants de vitrages isolants qui peuvent ainsi contrôler sur la chaîne de production le taux de remplissage en gaz.
L’appareil est également utilisé sur les chantiers dans les phases de réception ou de vérification.
Cependant, le certificat délivré avec l’appareil ne répond pas aux exigences d’étalonnage en matière de métrologie(1) et il n’existe aucun moyen de s’assurer de la validité du calibrage effectuée par le fournisseur. Par ailleurs, la justesse de réponse de l’appareil n’est pas connue, paramètre qui impacte directement la fiabilité des mesures et donc les processus et la qualité de fabrication.

Banc de test

C’est pourquoi le LNE a entrepris à partir de 2010 des travaux de recherche et développement pour définir une méthode de mesure d’une concentration en gaz dans une chambre étanche, et réalisé le banc associé devant permettre le raccordement métrologique du Gasglass aux étalons, dans le respect des exigences du référentiel ISO/CEI 17025 concernant la compétence du laboratoire.

 

Une prestation d’étalonnage rapide et raccordée aux étalons

Grâce à son expérience acquise depuis de nombreuses années à la fois dans le domaine des vitrages et dans le domaine des gaz, le LNE possède l’ensemble des compétences pour proposer des prestations dans ces deux domaines techniques.

Disposant du banc spécifique de mesure et maîtrisant les méthodes de mesure de concentration en gaz tout en assurant un raccordement aux étalons, le LNE propose une prestation d’étalonnage(2) des Gasglass à destination des industriels, des laboratoires, des organismes de contrôle et des experts.
L’appareil étalonné est restitué à son propriétaire avec un certificat d’étalonnage, indiquant par ailleurs à l’utilisateur la correction qu’il doit apporter à la valeur lue.

Vitrage étalon LNE

 

Le LNE propose également la location de vitrages étalons qui permettent aux fabricants de vérifier ou de pallier à la dérive de leur gasglass entre deux prestations d’étalonnage.

 

 

1 Un certificat d’étalonnage doit à minima contenir la procédure d’étalonnage, la traçabilité en matière d’étalonnage, c’est à dire la preuve du raccordement aux étalons, ainsi que les incertitudes de mesure.
2 Une prestation d’étalonnage respectant les exigences qualité d’un laboratoire de métrologie.

Contact

Pour toute question supplémentaire, contactez-nous via notre formulaire

S'abonner

Restez informé sur le marché, l'offre LNE et bénéficiez d'avis d'experts reconnus : 

>>Abonnez-vous

 

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.