3 ans
Trappes (78)
Réf. AP/THESEEMB/DEC
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur LinkedIn
Thèse

Développement de méthodes analytiques pour l’identification et quantification de substances non-intentionnellement ajoutées dans l’emballage alimentaire en vue de leur évaluation sanitaire

Contenu

Le projet Cifre porté par le laboratoire national de métrologie et d’essai (LNE) s’inscrit dans le cadre de l’Unité Mixte Technologique (UMT) SAFEMAT. L’objectif de cet UMT est le développement de méthodes pour l’évaluation de la sécurité chimique et la gestion de risque des matériaux et emballages en contact avec les aliments, cosmétiques ou produits pharmaceutiques.

Les matériaux d’emballage polymères ne sont pas totalement inertes envers leurs contenus et les interactions contenant/contenu sous forme de transfert de masse doivent être gérées. Les matériaux polymères peuvent contenir un certain nombre de molécules intentionnelles provenant des adjuvants technologiques ou des monomères de polymérisation, et des molécules non-intentionnelles issues de contaminations extérieures et/ou issues des produits de dégradation du matériau. Il est d’une importance cruciale pour la gestion du risque de connaître ces contaminants potentiels, de détecter leur présence et d’identifier leurs origines. La grande diversité de molécules possibles pose un très grand défi à la chimie analytique. Le projet s’appuie sur plusieurs travaux de recherche antérieurs des partenaires concernant l’identification et la quantification des composés présents dans des matériaux d’emballage et la construction de bases de données correspondantes.

L’objectif est le développement de méthodologies d’analyse chimique non-ciblées par des méthodes d’empreinte en utilisant des techniques de traitement de données évoluées inspirées de la métabolomique. Ces méthodes devront être transférés vers l’industriel pour lui permettre de les intégrer dans ses routines d’analyse de qualité et de sécurité de matériaux commerciaux et en cours de développement au contact des aliments, cosmétiques ou pharmaceutiques.

La thèse sera codirigée par l’UMR GENIAL (INRA/AgroParisTech/Université Paris-Saclay) et le LNE porteur de la bourse Cifre. La durée de la thèse sera de 3 ans, elle sera inscrite dans l’école doctorale ABIES, faisant partie du collège des écoles doctorales de l’Université Paris Saclay. Le travail sera effectué dans les laboratoires de l’UMR GENIAL et du LNE. Les deux laboratoires sont localisés en banlieue sud de Paris.

Profil

Le/La candidat(e) aura un diplôme de Master 2 ou un diplôme d’ingénieur, préférentiellement dans le domaine de chimie analytique. Des connaissances en spectrométrie de masse et dans des technologies de traitement de données (chimiométrie) seront indispensables. Le/La candidat(e) devra parler couramment français et pratiquer couramment l’anglais (mini TOEIC 750).

Des expériences dans un projet de recherche en chimie analytique et des participations dans des évènements scientifiques ou la participation à la rédaction d’articles scientifiques seront particulièrement appréciées.

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.