4 à 6 mois à compter de février 2018
Trappes

Etude et réalisation d’un générateur de forts courants (500 A) intégrant des régimes harmoniques - Ref. STA/MR/DMSI

Le LNE

Leader dans l’univers de la mesure et des références, jouissant d’une forte notoriété en France et à l’international, le LNE soutient l’innovation industrielle et se positionne comme un acteur important pour une économie plus compétitive et une société plus sûre.
Au carrefour de la science et de l’industrie depuis sa création en 1901, le LNE offre son expertise à l’ensemble des acteurs économiques impliqués dans la qualité et la sécurité des produits.
Pilote de la métrologie française, notre recherche est au cœur de notre mission de service public et constitue un facteur fondamental au soutien de la compétitivité des entreprises.
Nous avons à cœur de répondre aux exigences des industriels et du monde académique, pour des mesures toujours plus justes, effectuées dans des conditions de plus en plus extrêmes ou sur des sujets innovants tels que les véhicules autonomes, les nanotechnologies ou la fabrication additive.

Contexte

Ce stage s’inscrit dans le cadre d’un projet européen en cours : 16ENG04 MyRailS (« Métrology for smart energy management in railway systems »). Un des objectifs proposés par ce projet est de développer des moyens et des méthodes de mesures traçables, de l'énergie absorbée ou restituée par le train dans des conditions électriques, par essence, fortement perturbées.

La mesure de l’énergie à bord des trains est règlementée par la série des normes européennes EN 50463. Conformément aux définitions données dans ces normes : l’EMF dénote la Fonction de Mesure d’Energie et comprend la Fonction de Mesure de Tension (VMF), la Fonction de Mesure de Courant (CMF) et la Fonction de Calcul de l’Energie (ECF).

Le LNE participe au développement d’un système de référence pour l'étalonnage en laboratoire de l’EMF en AC pour le système ferroviaire. Cela comprend la source de puissance fictive, les capteurs de tension et de courant, le numériseur et l'algorithme de mesure de la puissance, de l’énergie et de la qualité de l’énergie.

Dans ce contexte, le stage se focalisera sur la conception d’un générateur de puissance fictive et de sources d’harmoniques de courant. Pour cela, le stagiaire s’appuiera sur l‘expérience du LNE dans le domaine des forts courants et des hautes tensions ainsi que sur les moyens techniques existants dans le laboratoire (source de courant, capteurs de courant à large bande passante etc).

Missions

La source de puissance fictive devra être capable de délivrer une puissance en AC sous des courants allant jusqu’à 500 A et des tensions allant jusqu’à 30 kV (120% de la tension nominale de 25 kV). Elle devra également pouvoir délivrer des régimes harmoniques en courant et tension. Au regard de la difficulté de générer ces harmoniques, le LNE étudiera plus particulièrement la génération d’harmoniques en courant.

Dans ce sens, à partir du générateur de courant existant (10 kA, 15 - 400 Hz), le travail de stage consistera dans l’étude et la réalisation d’un générateur de forts courants en présence d’harmoniques (jusqu’à 5 kHz). La génération des harmoniques pourra s’effectuer directement à partir de la source (jusqu’au rang 5) ou pourra requérir des composants supplémentaires. Le module permettant l’addition des signaux alternatifs sinusoïdaux pourrait être basé sur des tores magnétiques à faire fabriquer. Les protections du générateur par des filtres ad-hoc font partie intégrante de l’étude.

Dans le cadre de ce stage, vos missions principales consisteront à :

  • Prendre connaissance du sujet et des moyens existants
  • Sélectionner les tores magnétiques
  • Réaliser et tester le module permettant l’addition des courants alternatifs
  • Concevoir et réaliser les filtres ad-hoc de protections
  • Mettre en œuvre la source de puissance fictive

Profil

Vous recherchez un stage dans le cadre de votre Master 2 recherche ou élève ingénieur dans le domaine du génie électrique (ENSE3, Supelec, etc..)

Vous disposez de connaissances en mesures physiques et en électromagnétisme.

Bonnes connaissances du domaine électrique, pratique de la mesure, analyse du montage.

Vous possédez un bon sens relationnel.

Rémunération :

1054 € bruts par mois pour un étudiant en bac+5.

Type d'offre

Stage

Type de contrat

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.