OR

I'm looking for in the
June 23, 2020

L’expertise du LNE dans le domaine des nanomatériaux au service de l’ANSES

L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail - ANSES a publié deux rapports très attendus sur le sujet des nanomatériaux manufacturés.

Deux rapports ANSES sur les nanomatériaux manufacturés

Le premier rapport concerne une revue des méthodes analytiques disponibles pour la caractérisation des nano-objets, de leurs agrégats et agglomérats en vue de répondre aux exigences réglementaires, et notamment à la classification adéquate d’une substance chimique comme un nanomatériau.
L’objectif : éviter une classification erronée et des analyses de risques déficientes, dues à des approches analytiques non adaptées.

Consulter la revue des méthodes

Le second rapport s’intéresse lui à faire un état des lieux de la présence de nanomatériaux manufacturés dans l'alimentation. Cette étude offre un état des lieux attendus par de nombreux acteurs, indispensable à une meilleure évaluation des risques dans le domaine.

Consulter le rapport sur l'état des lieux

La contribution de l'Institut LNE-Nanotech

Dans les deux cas, les experts de l’Institut LNE-Nanotech ont été sollicités par l’ANSES pour contribuer à la rédaction de ces rapports collectifs, réalisé pour le second dans le cadre du Groupe de travail "NANO ET ALIMENTATION". Cette expertise en métrologie et dans la caractérisation des nano-objets était centrale pour améliorer la traçabilité de ces substances, sans laquelle l’évaluation des risques qui peuvent leur être associés n'est pas possible.

Cette sollicitation des experts du LNE fait suite aux actions menées par les équipes de l’Institut LNE-Nanotech depuis plusieurs années (développement de méthodes, journées techniques, assistance technique, formation, essais, normalisation, support au laboratoire de la DGCCRF…) pour aider l’ensemble des parties prenantes (industriels, associations de consommateurs, pouvoirs publics et laboratoires de contrôle) à mieux connaitre les substances présentes sur le marché et intégrées aux denrées alimentaires. Elle témoigne également de la reconnaissance de l’Etat sur le rôle que doit jouer le LNE dans le domaine.

>> En savoir plus sur l'Institut LNE-Nanotech

 

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.