OR

I'm looking for in the
June 8, 2021

Journée mondiale des océans 2021

La journée mondiale des océans, célébrée chaque année le 8 juin, est l’occasion de mettre en avant cet espace aujourd’hui extrêmement menacé par les activités humaines. Sensibles aux changements, les océans sont scrutés par des équipes multidisciplinaires pour quantifier les conséquences engendrées par notre mode de vie.

Journée mondiale des océans

Dans ce contexte, le LNE s’investit dans deux thématiques ayant un fort impact environnemental : l’acidification des océans et la pollution de espaces marins par les déchets plastiques. Ainsi, le LNE travaille en étroite collaboration avec les homologues européens, les chercheurs universitaires et les instituts océanographiques et apporte son savoir-faire dans le domaine de la mesure et la qualité des données.

Mesurer l’acidité des océans

À mesure que la quantité de dioxyde de carbone émise dans l'atmosphère terrestre s’accélère, l'acidité de nos océans augmente. Ce phénomène est connu sous le nom de l’acidification des océans et son ampleur cause d’importants dégâts à l’écosystème marin. Bien qu’au cœur des enjeux stratégiques, la surveillance de l’acidité des eaux marines fait face à de nombreux défis pour que les mesures réalisées dans le temps et à différents endroits géographiques soient les plus fiables. C’est dans ce cadre que le projet européen SapHTies, coordonné par le LNE , vient de débuter afin d’harmoniser les procédures de mesures de pHT de l'eau de mer en appui aux stratégies climatiques internationales et européennes.

Pollution de micro-plastiques

Dans le cadre de la pollution plastique des océans, et plus particulièrement celle liée au micro et nano-plastiques, le LNE participe à deux projets apportant son expertise sur la caractérisation de nanomatériaux.

  • Le projet MicroPlast porte sur l’évaluation de méthodes d’échantillonnage et de caractérisation de micro nano-plastiques disséminés dans le milieu marin en accompagnement de campagnes d’échantillonnage en Méditerranée réalisées par l’Association SeaPlastics.
  • Le projet MOUSTIC  s’intéresse quant à lui plus particulièrement à l’analyse des résidus microplastiques dans différents milieux complexes, comme les milieux côtiers, les moules et les milieux digestifs simulant la digestion des moules par les humains.

Des réseaux européens de métrologie

Les communautés des laboratoires nationaux de métrologie et des océanographes se sont réuni au sein de plusieurs réseaux afin d’assurer la traçabilité métrologique des résultats de mesure sur l’ensemble des réseaux d’observation des océans européens.

Le LNE participe notamment activement au réseau « Climate and Ocean Observation » d’Euramet, sur la partie océan, ainsi qu’au projet H2020 MINKE « Metrology for Integrated marine Management and Knowledge-transfer Network ».