11 juin 2020

Publication des rapports d’activité et recherche

L’année 2019 aura été une nouvelle fois une belle année pour le LNE, tant sur le plan de la recherche que sur celui de ses excellents résultats économiques.

Cette année nous aura permis d’être solide pour aborder la crise sanitaire que nous traversons tous, contexte de lutte contre l’épidémie dans lequel le LNE est impliqué avec le développement, de capacités d’essais pour évaluer la filtration, la respirabilité et les autres caractéristiques des masques destinés à nos soignants et au grand public. Ce travail a pu être conduit grâce l’adaptabilité de nos équipes qui ont réussi en un temps record à concevoir de nouveaux bancs en réutilisant des moyens et équipements de recherche en métrologie sur les aérosols.

En cette année écoulée, le groupe LNE, ses filiales GMED SAS et GMED North America, LNE Asia et Certisolis, sont installés sur le chemin d’une croissance durable. Le LNE affiche en 2019 une croissance du chiffre d’affaires de 2,5 % à périmètre constant (hors GMED) et un résultat marchand de 5 M€, soit le double de 2018, tandis que l’excédent brut d’exploitation hors intéressement, rapporté au chiffre d’affaire, atteint 14,8 %, soit un nouveau record. Ces résultats marchands permettent de contribuer au financement des activités du domaine public, à hauteur de 1,2 M€.

Dans un contexte européen marqué par le Brexit, il était capital que la recherche française participe activement aux programmes européens de métrologie. Outre son implication dans les projets européens dans le cadre d’EMPIR, le LNE s’est fortement impliqué dans l’élaboration du futur programme européen de recherche en métrologie, European Partenrship on Metrology qui devrait démarrer en 2021, dans le cadre d’Horizon Europe.

Déployant sa stratégie d’entreprise LNE2025 dans les secteurs d’avenir, le LNE accompagne le développement et le dynamisme de ses prestations dans les domaines de la santé, de la sécurité numérique, de l’évaluation de l’intelligence artificielle, de la métrologie à l’échelle nanométrique, des capteurs, des nouveaux procédés de fabrication ou encore de l’environnement.

Sur le plan interne, outre l’excellence des résultats, les effectifs ont continué de progresser en 2019 grâce à des départs moins nombreux et à une attractivité meilleure.

>> Consultez les rapports d'activité 2019

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.