Le LNE prône l’égalité professionnelle des genres dans tous ses métiers et à tous ses niveaux de responsabilités, y compris dans les secteurs traditionnellement dédiés à des professionnels masculins (secteurs de la mécanique et de l’électricité par exemple). Dans le cadre de la loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018, le LNE adopte une posture volontariste dont l’objectif est de mesurer son avancée sur le plan de l’égalité professionnelle en agrégeant plusieurs indicateurs.

L’égalité professionnelle des genres, une priorité de la politique du LNE

Zoom sur... l'index égalité professionnelle
88/100

En 2020, la note globale de l’index de l’égalité professionnelle femmes-hommes est de 88 points sur 100, soit 13 points au-dessus de l’obligation légale à respecter en 2022 et en progression de 4 points par rapport à l'année 2019.

Évolution de l'index égalité professionnelle

Image
Graphique index d’égalité professionnelle

Quelques chiffres

Les chiffres présentés ci-dessous sont exprimés en points.

  • 39/40 pour l'indicateur des écarts de rémunération entre les femmes et les hommes
  • 20/20 pour l’indicateur sur l’écart de répartition des augmentations individuelles entre les femmes et les hommes
  • 10/15 pour l’indicateur sur l’écart de répartition des promotions entre les femmes et les hommes
  • 15/15 pour l’indicateur sur le pourcentage de salariées augmentées au retour de congé de maternité
  • 0/10 pour l’indicateur sur la parité entre les femmes et les hommes parmi les dix plus hautes rémunérations

L'égalité professionnelle en chiffres en 2020 au LNE

(sources bilan social et rapport égalité Hommes/Femmes 2020)

Image
Répartitions des effectifs et par métiers

L’équilibre entre vie professionnelle et vie privée

Après la mise en place en 2016 du premier accord de télétravail, enrichi en 2018, d’un nouveau dispositif de flexibilité et d’individualisation du temps de travail, nous comptons désormais :

  • 74 % des temps partiel sont pratiqués par les femmes
  • 44 % des bénéficiaires de l’accord de télétravail sont des femmes

Désignation de référents pour l’égalité et la diversité

Le LNE a formé en 2021 les collaborateurs de la DRH en charge des recrutements à la non-discrimination à l’embauche afin de favoriser l’embauche des femmes dans tous les métiers du LNE. Au-delà de l’index égalité entre les femmes et les hommes, du bilan social et de son rapport égalité Hommes/Femmes qui sont publiés tous les ans, le LNE suit depuis 2017 dans le cadre de son Contrat d’objectifs et de Performances (COP) négocié avec l’Etat un indicateur de représentation des femmes dans les principales fonctions managériales (directeur / responsable de pôle / responsable de département). Le LNE a désigné depuis 2019 son Référent harcèlement et agissements sexiste ainsi que son Référent Handicap, avec pour missions d’orienter, d’informer et d’accompagner les salariés en matière de lutte contre le harcèlement sexuel et les agissements sexistes ou en situation de handicap.

Nos actions pour l’égalité des chances

  • Féminisation des instances dirigeantes
  • Représentation équilibrée des femmes et des hommes dans tous les métiers, notamment techniques
  • Égalité salariale entre les hommes et les femmes
  • Équilibre entre vie privée et vie professionnelle

Des femmes récompensées

Image
Prix LNE de la recherche

Créé en 2009, le Prix LNE de la Recherche, vise à récompenser les chercheurs contribuant à la réussite et à la réputation scientifique du Réseau Métrologie Française qu’il pilote et de sa propre activité de recherche.

En plus de 10 ans, le LNE a récompensé plus d’une quinzaine de chercheurs ayant tous su allier science et pragmatisme, pour des travaux de recherche ayant un impact fort que ce soit pour la science, l’industrie et la société.

Marie-Christine LÉPY
Image
Marie-Christine LÉPY

Marie-Christine LÉPY est directrice de recherche au Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives. En 1982 elle soutient sa thèse à l’Université de Caen et devient docteure en physique nucléaire. Elle entre, en décembre 1984, au Laboratoire National Henri Becquerel (LNE-LNHB/CEA) dans le groupe spectrométrie gamma.

Lors de la onzième édition du Prix LNE de la Recherche, Marie-Christine LÉPY a été récompensée pour ses travaux sur les rayonnements optiques et sur les rayonnements ionisants

 

Séverine DEMEYER
Image
Sévérine Demeyer

Dr. Séverine DEMEYER est ingénieure de recherche en statistique appliquée à la métrologie au sein du département Sciences des Données et Incertitude du LNE et a reçu en 2019 un « Outstanding Reviewer Award » décerné par la revue Metrologia à une dizaine d’experts de tous domaines pour récompenser leur contribution active à la qualité du Journal par l’excellence de leurs revues.

Son activité de recherche est principalement réalisée dans le cadre de projet européens (H2020, JRP,…) ou nationaux (ANR,…), dans les domaines de l’énergie, l’environnement, la santé,… Elle a co-encadré avec CentraleSupelec la thèse Rémi Stroh soutenue en 2018 (prix de l’IAFSS, prix du GDR Mascot-num). 

Jocelyne GUÉNA
Image
Jocelyne Guéna

Jocelyne GUÉNA a été récompensée pour ses travaux sur le temps-fréquence.

Jocelyne GUÉNA a travaillé pendant plusieurs années, au sein de l'Observatoire de Paris, à la réalisation et à l’utilisation de ces étalons primaires de temps et de fréquence. Elle a notamment contribué à mettre en œuvre un ensemble unique de fontaines atomiques et développé des méthodes et des moyens qui conduisent, depuis plus de 10 ans, à une disponibilité exceptionnelle des étalons Temps-fréquence à une exactitude optimale.

 

Paola FISICARO
Image
Paula Fisicaro

Paola FISICARO, est Docteur en chimie, HDR et distinguée par le prix de la recherche du LNE pour ses recherches en chimie inorganique et en électrochimie qu’elle conduit depuis 14 ans avec une équipe pluridisciplinaire pour répondre à des enjeux d’analyse appliquée à des problématiques environnementales et biomédicales.

Depuis plusieurs années, avec son équipe, elle est très impliquée dans la mise au point de références métrologiques pour les mesures de l’acidification des océans, paramètre déterminant liés au phénomène du changement climatique.

Paola FISICARO est également impliquée dans le dosage des métaux et de la caractérisation de nanoparticules métalliques dans des domaines variés, de la santé à l’environnement et à l’alimentaire.

Marie-Martine BÉ

Ingénieure de recherche au Laboratoire national Henri Becquerel, Marie-Martine BÉ était responsable de l’activité « Évaluation de données atomiques et nucléaires ».

En 2011, Marie-Martine BÉ a reçu par le Prix LNE de la Recherche pour ses travaux sur les radionucléides.

À ce titre, elle a fortement contribué à l’élaboration de la Table des Radionucléides. Depuis 2004 cette Table, unique au monde, est éditée en Monographie avec le soutien du BIPM et utilisée comme référence pour la mesure des rayonnements ionisants.

Marie-Martine BÉ a été également vice-présidente de l’ICRM (International Committee for Radionuclide Metrology), responsable ou membre de divers groupes de travail internationaux dans le cadre de l’ICRM, l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique), et a contribué à de nombreux projets européens.