En initiant de nouveaux projets de recherche et de la formation adaptée, en participant aux instances relatives à l’infrastructure qualité (normalisation, accréditation, certification), le LNE assure un transfert de savoir-faire vers l’industrie et la société.

Pour assurer leur compétitivité et se développer au niveau mondial, les industriels doivent fabriquer les meilleurs produits aux coûts les plus bas mais aussi prouver leur conformité aux normes de qualité et aux exigences de sécurité. La sécurité des échanges repose beaucoup sur la confiance dans les mesures annoncées et leur comparabilité, et ceci dans des secteurs tels que l’économie,  la santé, l’environnement, la sécurité et le bien-être. La métrologie est donc un vecteur de compétitivité, et la traçabilité des mesures essentielle aux échanges commerciaux.

Au regard des évolutions technologiques, les laboratoires se doivent d’être toujours plus innovants, de trouver des solutions pour assurer la traçabilité des mesures pour de nouveaux secteurs tels que les biotechnologies ou  l’intelligence artificielle, par exemple.

Accompagner les entreprises et les institutions

Le LNE est chargé, par le code de la consommation, d’effectuer «tous travaux d’étude, de recherche, de consultation, d’expertise, d’essai, de contrôle et toutes prestations d’assistance technique utiles à la protection et à l’information des consommateurs ou à l’amélioration de la qualité des produits».

Avec la recherche partenariale, les équipes de recherche du LNE, chercheurs et ingénieurs peuvent accompagner les entreprises et les institutions dans leur développement de produits, de méthodes, de processus de fabrication ou des procédés, adaptés aux contraintes environnementales, techniques ou réglementaires du domaine concerné.

Les domaines de compétences et d’expertise du LNE : métrologie, matériaux et nanomatériaux, produits de construction et de consommation, produits électriques et électroniques, équipements et composants industriels, évaluation de systèmes d’information, logistique et emballage, énergie, environnement, santé,  sécurité, transport.

Partenariats de recherche

Le LNE propose des partenariats de recherche de différents types :

  • Recherche partenariale contractuelle avec des partenaires industriels

Collaboration de recherche bilatérale autour d’un projet scientifique ou technique, élaboré sur un sujet d’intérêt partagé entre l’entreprise et le LNE, sous forme de ressources propres, de moyens techniques partagés et/ou de financements.

  • Recherche partenariale collaborative

Projets de recherche et de développement cofinancés par d’organismes tiers français ou européens (ANR, ADEME, ANSES, la Commission européenne, les Régions et pôles de compétitivité...).

  • Formation par la recherche

Le LNE accueille en moyenne une vingtaine de doctorants dont les projets de recherche sont menés en liaison avec un laboratoire académique/universitaire extérieur, dont certaines sous convention industrielle de formation par la recherche (CIFRE).

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.