Publication des rapports d’activité et recherche 2017 du LNE

En 2017, le LNE a continué de relever les défis liés à la mesure, que ce soit sur des sujets historiques ou d’avenir, dans le domaine de la recherche ou de la certification, auprès de ses partenaires industriels ou académiques. Une année marquée par un résultat d’exploitation record, confirmant le redressement financier engagé l'année précédente grâce à une nouvelle stratégie et des réformes initiées par son Directeur général Thomas Grenon et soutenues par les collaborateurs du laboratoire.

Soutenir les innovations de rupture et veiller à la sécurité des citoyens

Dans la droite ligne de sa mission de soutien à l’innovation, le LNE s’est focalisé en 2017 sur des questions majeures pour l’avenir. En raison de leurs implications industrielles et sociétales, il a ainsi continué d’investir les innovations de rupture aux forts enjeux sécuritaires, tels que les systèmes d’Intelligence artificielle (IA), les nanomatériaux, et la fabrication additive. Dans le domaine de l’IA, en parallèle de ses travaux de recherche sur les systèmes de transcription de la parole et sur les robots compagnons, le LNE a participé à plusieurs missions parlementaires visant à définir les priorités nationales.

Autre fait marquant : l’inauguration fin 2017 de l’Additive Factory Hub (AFH) dont le LNE est membre fondateur, et qui a pour objectif de structurer l’écosystème industriel en fabrication additive autour des acteurs de la recherche.

Enfin, devenu une référence nationale et européenne pour la caractérisation des nanomatériaux, le LNE a finalisé cette année la création de l’Institut LNE Nanotech dont l’objectif est de faire émerger une véritable filière française.

Consultez le rapport d'activités 2017 du LNE

2017, une année d’excellence scientifique

Tandis que se profile la prochaine Conférence générale des poids et mesures (CGPM), LNE a poursuivi  ses travaux pour la redéfinition du Système international d’unités (SI). Impliqués dans la redéfinition de trois des sept unités de base, ses chercheurs se sont notamment illustrés sur la détermination de la constante de Boltzmann (afin de définir le kelvin) et de la constante de Planck (pour définir le kilogramme)  en obtenant des résultats remarquables.

Le prix LNE de la recherche a également été l’occasion de mettre en lumière les exceptionnels résultats de trois chercheurs du LNE-SYRTE sur le temps-fréquence qui  contribuent de façon majeure à la réalisation de la seconde et à sa dissémination sur le plan international.

Parallèlement, le LNE a affirmé son positionnement sur de nombreux sujets émergents et porteurs, tels que les smart grids ou l’énergie photovoltaïque, ainsi que sur des préoccupations sociétales comme les mesures de qualité de l’air ou les enjeux sanitaires liés à l’emballage des produits de consommation. Ces sujets, qui ne sont que quelques exemples parmi la multitude de projets de recherche menés au LNE, illustrent parfaitement les ambitions de soutien aux innovations de rupture et de protection des citoyens, ainsi que la mission principale du LNE : créer la confiance.

Consultez le rapport recherche 2017 du LNE

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.