Tester les masques à destination des soignants

Le groupe LNE est mobilisé depuis le début de la crise et met tout son savoir-faire au service des autorités de santé pour tester l’efficacité des masques portés par nos soignants.

Le LNE réalise ainsi de nombreux essais pour mesurer la capacité de filtration, la respirabilité ou encore la résistance mécanique des brides.

Depuis le début de la crise sanitaire du CoVid-19, le LNE accompagne particulièrement les autorités dans la mise à disposition de masques destinés à la protection du personnel de santé, (masques chirurgicaux, masques FFP2). Des organismes tels que Santé publique France ainsi que plusieurs autres autorités régionales ou nationales de santé nous ont ainsi confié la mission de contrôler plusieurs critères de performances des masques. Parmi la gamme des nombreux essais possibles, trois essais principaux sont ainsi réalisés par les experts du LNE : l’efficacité de filtration, la résistance respiratoire et la résistance des brides.

Efficacité de filtration

Masques chirurgicaux : La capacité de filtration est mesurée grâce à un banc d’essai couplé à un système de génération d’aérosol La performance de chaque masque est établie sur la base de distributions granulométriques normalisées.

Masques FFP2 : Ce banc d’essai est composé d’une chambre d’exposition encore appelée chambre d’essai couplée à un système de génération d’aérosols. En accord avec la norme NF EN 13274-7:2019, l’aérosol d’essai est introduit au sein de la chambre d’essai dans laquelle le masque filtrant les particules soumis à l’essai est installé sur une tête support.

Résistance respiratoire

En plus de la capacité de filtration du masque il est important de vérifier également qu’il ne présente pas une résistance à l’inspiration ou l’expiration. Cette vérification est faite en mesurant la perméabilité à l’air du masque pour une dépression de 100 Pa.

Jeu de brides et résistance des élastiques

L’objectif est de s’assurer que le jeu de brides soit solide et adapté pour permette de mettre et enlever le masque facilement. Cette vérification est faite sur différentes morphologies de visage, complété par des mesures de résistance des brides sur des machines de traction.  

D’autres essais viennent compléter ce plan d’évaluation des masques :

Inflammabilité

A l’aide d’un banc d’allumabilité on teste l’aptitude du masque à ne pas présenter de flamme persistante pendant plus de 5 secondes.

Performance d’usage

On vérifie le maintien et le confort d’usage du masque sur une personne dans différentes situations d’utilisation (en train de marcher, courir, etc...)

Si le LNE mobilise à ce jour essentiellement ses forces sur les masques à destination des soignants, il a néanmoins été désigné par la Direction générale des entreprises comme tiers compétent pour réaliser des tests pour les deux nouvelles catégories de masques grand public :

  • Catégorie 1 : Masque individuel à usage des professionnels en contact avec le public.
  • Catégorie 2 : Masque de protection à visée collective pour protéger l’ensemble d’un groupe portant ces masques

L’ensemble de ces essais est assuré par les équipes du LNE basées sur deux sites en Ile-de-France, sur des plateformes dédiées aux essais dans le domaine des aérosols, de la caractérisation des matériaux et de la sécurité des produits de consommation.

Contacts presse

 Alexandre Papin • 01 40 43 38 92 • alexandre.papin@lne.fr - Valérie Mulot • 01 40 43 40 93 

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.