Cadastre solaire : cartographier l'ensoleillement d'un territoire

Le cadastre solaire vise à identifier les emplacements les mieux exposés au rayonnement solaire en toitures et au sol à l’échelle d'un territoire, afin de déterminer les meilleurs endroits où placer les panneaux solaires, et déterminer le dimensionnement des installations, leur puissance et leur production.

Prestation de cartographie de l’ensoleillement d’un territoire

Pour mettre en oeuvre un projet viable d’implantation photovoltaïque et/ou thermique à l’échelle de tout un territoire (EPCI, Syndicats d’Energies, Région…), le LNE réalise des études de « cadastre solaire ». Ces études visent à identifier les emplacements des zones les mieux exposées au rayonnement solaire, en toiture et au sol pour l’installation de panneaux photovoltaïques.

Détails des éléments de la prestation "cadastre solaire"

  • Croisement des données du modèle 3D du territoire ou Modèle Numérique d’Elévation (MNE) avec les données climatologiques locales, à l’aide d’un modèle de calcul du cadastre solaire qui repose sur le principe d’évaluation du rayonnement solaire par voie aérienne
  • Elaboration d’une carte du rayonnement solaire à haute résolution (en maille annuelle et mensuelle) combinée avec des études statistiques et discriminantes sur différentes cibles (toitures, pans de toitures, sites au sol…).
  • Restitution cartographique des résultats, à l’échelle communale, sur des atlas au format A3 et des posters au format A0.
  • Intégration du cadastre solaire réalisée dans le système d’information géographique (SIG) de la collectivité.

Avantages de la méthode utilisée

Cette méthode permet de calculer des paramètres tels que l’emprise des masques ou des ombres portées issus des points hauts (cheminées, bâtiments, arbres, reliefs lointains...), les pentes et les orientations des toitures et du terrain, et enfin, de construire la carte du rayonnement solaire, appelée aussi « cadastre solaire », sur l’intégralité d’une collectivité.

Ce rayonnement est exprimé en kilowattheures par mètre carré et par an (et pour chaque mois de l’année), en chaque point du territoire (toitures, sols, parkings, futures ombrières…).

 

Cadastre solaire d’un territoire en 256 couleurs

Cadastre solaire d’un territoire en 256 couleurs

Cadastre solaire sur les toitures – Résultat sur 5 classes

Cadastre solaire sur les toitures – Résultat sur 5 classes

Fiche détaillée de la prestation

Fiche détaillée de la prestation de cartographie de l’ensoleillement d’un territoire : cadastre solaire

Prestations complémentaires

Caractérisation du potentiel photovoltaïque des toitures et des sols : surface utile, capacité de raccordement au réseau, puissance d’installation, production annuelle, rendement selon les options technologiques...

Réalisation d’outils de sensibilisation grand public et des maîtres d’ouvrage (bâtiments résidentiels, tertiaires, publics, agricoles) par exemple par le biais d’applications interactives ciblées.

Moyens

Moyens informatiques et chaîne de traitement perfectionnée et développée par le LNE qui permet de traiter et d’exploiter des données du modèle 3D du territoire intégrant le sol et le sursol (modèle numérique d’élévation ou Surfaces) issues des levées 3D et  d’acquisitions aériennes (stéréoscopique ou LiDAR). Le traitement intègre les  données climatologiques locales - notamment les positions solaires (rayonnement direct) et célestes (rayonnement diffus) tout au long de la journée et de l’année.

Réglementation

Loi de transition énergétique.
Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET)

A consulter aussi...

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.