OR

I'm looking for in the

Evaluation de la pulvérulence de poudres nanostructurées

La production et la manipulation de poudres contenant des nano-objets peuvent conduire à des situations à risques (exposition des opérateurs par inhalation à ces nano-objets, contamination d'autres zones de production...). La connaissance de la pulvérulence d'une poudre, c'est-à-dire de sa capacité à se remettre en suspension dans l'air (empoussièrement), permet de les anticiper.

Pulvérulence et évaluation du risque

De nombreux procédés utilisent ou produisent des matériaux sous forme de poudres en vrac, et ce dans presque tous les secteurs industriels (agro-alimentaire, cosmétiques, métallurgie, pharmacie, chimie…). Lors de la manipulation de ces poudres ou de leur empaquetage,  il est inévitable qu’une partie soit dispersée dans l’atmosphère, conduisant à la mise en suspension dans l’air de particules pouvant être inhalées par l’ensemble des personnes présentes sur les lieux de travail.

Dans le cas de poudres contenant des nano-objets (nanoparticules, nanotubes…), cette problématique est encore moins souhaitable car :

  • l’inhalation de nano-objets représente un risque pour la santé des travailleurs,
  • les opérations d’assainissement peuvent nécessiter la mise en œuvre de systèmes de ventilation et de filtration coûteux,
  • les aérosols émis peuvent contaminer les locaux et les produits.

La pulvérulence d’une poudre, ou encore son potentiel à se remettre en suspension dans l’air, peut être considérée comme une propriété de la poudre à engendrer une émission de poussières lorsqu’elle est manipulée ou mise sous contrainte (on parle aussi d’empoussièrement). Caractériser cette propriété permet

  1. de classer les poudres en fonction du risque de génération de poussières, et
  2. d’estimer les quantités/concentrations de poussières libérées en fonction du type de mise sous contrainte.

Réglementation

Les annexes de REACH modifiées par le Règlement 2018/1881 du 3 décembre 2018 pour prendre en compte les spécificités des nanomatériaux demandent explicitement que la pulvérulence de nanoformes sous forme de poudre soit évaluée. Cette exigence est en vigueur depuis le 1er Janvier 2020.

Caractérisation de la pulvérulence d'une poudre

L’Institut LNE Nanotech met à disposition son expertise reconnue dans la caractérisation des nanomatériaux ainsi que les moyens de pointe de sa plateforme MONA pour vous accompagner dans l’évaluation de la pulvérulence de vos poudres selon les recommandations des normes :

  • EN 17199-5 : 2019 Exposition sur les lieux de travail - Mesurage du pouvoir de resuspension des matériaux en vrac contenant ou émettant des nano-objets et leurs agrégats et agglomérats (NOAA) ou autres particules en fraction alvéolaire alvéolaire / Méthode par Agitateur Vortex
  • XP CEN ISO/TS 12025 : 2015 Nanomatériaux - Quantification de la libération de nano-objets par les poudres par production d'aérosols

 

See also...

×
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformément à notre politique de données personnelles. En savoir plus.