Transition écologique
Soutenir l’innovation, agir sur l’impact environnemental et la consommation énergétique

Défi énergétique, environnemental, économique et sanitaire majeur de notre siècle, la transition écologique est l’une des priorités définies dans la stratégie de développement du LNE. La performance énergétique des bâtiments, la préservation de l’environnement, le développement de nouvelles énergies et la réduction de la consommation énergétique sont des enjeux forts de cette transition pour les années à venir, elle-même identifiée comme un objectif prioritaire du plan France Relance.

Fort de son expertise, de ses activités de recherche ainsi que de son approche multimétier et multicompétence, le LNE se positionne comme un acteur majeur de cette transition écologique et vous propose des solutions uniques pour relever ce défi.

Performance énergétique

L’implication du LNE dans la transition écologique s’exprime dans de très nombreux domaines tels que la certification de produits et services et la caractérisation des isolants. Cette offre étendue vise à optimiser l’efficacité énergétique des matériaux et les économies d’énergie.

L’arrivée de nouveaux matériaux et le développement des énergies alternatives requièrent des besoins de caractérisation et d’essais pour apporter des réponses en termes de fiabilité mais aussi d’impact écologique.

La diversité des plateformes techniques du LNE permet de réaliser des essais de caractérisation de nouveaux matériaux isolants et de nanomatériaux : essais physico-chimiques, chimiques, électriques, de conductivité thermique…, pour assurer leurs performances, évaluer leur durée de vie et étudier leur recyclabilité.

Sont notamment réalisés des essais d’évaluation de performances de systèmes d’étanchéité de toiture, des essais de dégradation au feu pour évaluer la quantité de nanoparticules émises, des essais de résistance et de performance des vitrages isolants, ou encore des études sur les matières plastiques recyclables et l’évaluation de l’efficacité énergétique de systèmes et produits.

Le projet de recherche RESBATI a mené à la création d’un démonstrateur permettant d’effectuer des mesures directes de la résistance thermique des parois à isoler en amont d’une rénovation thermique d’un bâtiment.

La participation au projet InnoVIP a permis au LNE de développer ses compétences de mesure sur les nouveaux systèmes isolants (performances thermiques, impact du vieillissement sur les propriétés physiques et la qualité de l’air, etc.).

Ces prestations sont accompagnées d’une offre de certifications destinée aux produits de la construction : 

  • La certification ACERMI, marque dont le LNE assure la cogestion, permet de garantir la qualité et les performances techniques des produits isolants auprès des utilisateurs. 
  • La certification sites et sols pollués, permettant aux acteurs concernés par le réaménagement des sites pollués d’identifier facilement les prestataires spécialisés et reconnus pouvant répondre à leurs besoins. Celle-ci s’applique à toutes les étapes de réhabilitation d’un site : les études, l’ingénierie et la réalisation des travaux de réhabilitation.
  • La conception de labels et référentiels adaptés aux besoins du marché pour assurer la qualité de production de produits, capteurs ou matériaux, afin de répondre aux besoins de diminution de consommation énergétique.

Environnement

Afin de relever les défis liés au dérèglement climatique et à la préservation des ressources, les entreprises, les collectivités et les instances internationales engagent des plans d'action volontaristes et innovants. Le LNE leur apporte un soutien efficace en s’investissant dans des projets de recherche majeurs, et en développant des solutions directement exploitables par les industriels.

Ces projets de recherche ont notamment permis de :

  • Mettre au point un matériau de référence dédié à la mesure de l’acidification (absorption de CO2 dissous) des océans : la création d’une eau de mer synthétique permet ainsi de faciliter l’étalonnage des instruments de mesures des organismes et laboratoires de recherche mesurant le pH des océans.
  • Harmoniser les procédures de mesure de pHT via la coordination du projet européen SAPHTIES
  • Rédiger un référentiel d’évaluation des performances des bioessais dans le cadre de la surveillance des milieux aquatiques : un référentiel technique explicitant les performances et leurs protocoles d’évaluation pour des méthodes biologiques a ainsi été rédigé en 2020, en complément des analyses chimiques effectuées afin de caractériser les impacts des micropolluants sur le vivant.

Le LNE dispose aussi d’un banc d’essai ainsi que des protocoles associés permettant d’évaluer des analyseurs d’eau potable en continu et l’a déjà mis en œuvre pour des analyseurs de chlore. L’évaluation des performances se fait en conditions contrôlées et réelles sur site.

La surveillance de la qualité de l’air reste aussi un engagement fort du LNE. La validation du niveau de performance métrologique permet aux fabricants et aux distributeurs de systèmes de capteurs (notamment IoT) dédiés à la surveillance de la qualité de l’air d’afficher et de garantir la performance de leurs produits qui auront été évalués par des organismes compétents et indépendants.

En complément des actions menées sur l’environnement, le LNE apporte des solutions techniques permettant aux collectivités et aux syndicats départementaux d’énergie de mettre en œuvre leur programme d’actions dans le cadre réglementaire de leur PCAET, répondant aux objectifs de transition écologique tels que :

  • Développer les énergies renouvelables,
  • Réduire la consommation énergétique en informant vos concitoyens du niveau de déperdition thermique de leur logement pour les inciter à rénover,
  • Préserver l’environnement et la biodiversité,
  • Réaménager les villes pour réduire les risques sanitaires liés aux épisodes récurrents de fortes chaleurs.

Pour accompagner le développement de l’énergie solaire, le LNE propose une prestation de cadastre solaire en vue d’identifier les meilleurs sites pour installer des panneaux photovoltaïques en toitures, au sol et en ombrières de parking, et déterminer le dimensionnement des installations, leur puissance et leur production.

Via sa filiale Certisolis (laboratoire d’essais et de certification photovoltaïque), les modules solaires photovoltaïques sont qualifiés selon les nouvelles normes en vigueur (NF EN IEC 61215:2017 et NF EN IEC 61730:2018).

Pour repérer les situations de précarité énergétique et identifier les défauts d’isolation thermique des bâtiments (en toitures et en façades), le LNE propose une prestation de Thermographie aérienne et terrestre à l’échelle du territoire de la collectivité.

En informant et en sensibilisant les concitoyens, bailleurs sociaux, gestionnaires de patrimoine publics… du niveau de déperdition thermique des bâtiments, cette solution les incite à engager des travaux de rénovation, voire de réhabilitation, et ainsi à réduire leur consommation énergétique.

La technologie de thermographie aérienne est également utilisée pour cartographier les îlots de chaleur urbains, afin d’identifier les zones sensibles au phénomène de surchauffe estivale et de contribuer à renaturer les villes.

Pour faire face aux problématiques de pollution lumineuse, le LNE a développé une prestation de cartographie aérienne des éclairages extérieurs pour évaluer la performance du parc d’éclairage d’un territoire et identifier l’origine des pollutions lumineuses. L’objectif est de réduire la facture énergétique des éclairages extérieurs et de limiter leurs nuisances lumineuses ayant un impact sur la biodiversité.

Énergie

Consommation énergétique

Le développement de nouvelles énergies (électricité, hydrogène) pour les transports va entrainer des besoins d’étalonner de nouveaux instruments, de certifier des compteurs d’énergie à l’origine de transactions (bornes de recharge) et de travailler sur de nouvelles méthodes de comptage pour assurer leur stockage, leur distribution et leur transport. 

Sur l’hydrogène gazeux ou liquide, le LNE travaille au développement d’une offre de métrologie et d'essais adaptée à toute la chaîne de valeur de l’hydrogène (électrolyseurs, piles à combustible, réservoirs, matériaux, isolants…), tout en poursuivant le développement de solutions de mesure. 

Elle inclut notamment :

  • Une certification de métrologie légale des ensembles de mesurage des stations de recharge hydrogène (Certificat d’examen de type) qui sont amenées à se développer sur le territoire. Le LNE a déjà certifié des stations en France et  travaille sur la certification de nouvelles stations avec l’ensemble des fabricants. 
  • Cette action a été complétée par la coordination du programme de recherche européen HYDROGEN, qui visait à alimenter la révision et l’élaboration de nouvelles normes ISO relatives à l’hydrogène en tant que carburant.
  • Pour accompagner les industriels en apportant son expertise en mesure, certification et réglementation, le LNE participe au groupe de travail international sur l’OIML R139 sur les bornes de distribution de gaz afin de l’adapter au comptage de l’hydrogène. Il est également membre de France Hydrogène.

Réseaux électriques intelligents, comptage et capteurs

Via sa participation au projet européen Nanowires, l’Institut LNE Nanotech contribue au développement d’une métrologie fiable pour le contrôle qualité des nanofils, utilisés pour la conversion et le stockage de l’énergie.

Quel que soit le domaine applicatif (nucléaire, hydraulique, éolien, solaire…), pour répondre aux exigences de performances élevées sur l’incertitude d’étalonnage ou pour assurer la fiabilité des essais, le LNE propose une large gamme d’étalonnages : bancs de mesure, instruments, capteurs de positionnement de vanne…   (dimensionnel, température, pression, optique, électricité, magnétisme et temps-fréquence…).

Pour continuer de proposer aux industriels de nouvelles capacités d’étalonnage et ainsi satisfaire aux exigences requises pour les nouvelles applications (véhicules électriques, intégration d’énergie renouvelable dans les réseaux, smart grids, etc.), le LNE poursuit ses travaux de développement :

  • en nouvelles techniques de mesure et établissement de la traçabilité au Système International d’unités de réseaux électriques à courant continu (DC grids) et à basse tension (jusqu’à 1 KV),
  • dans le domaine des courants de fortes valeurs du continu jusqu’à de hautes fréquences (MHz) en tant que  membre du nouveau réseau européen de métrologie « Smart Electricity Grids ».

Dans le cadre de son accréditation selon la MID (Measuring Instrument Directive) et de la réglementation nationale, le LNE vérifie et donne son approbation sur les modèles de compteurs d’énergie intelligents (Linky, Gazpar, etc...) après vérification métrologique de leur bon fonctionnement. Ces analyses garantissent la fiabilité des mesures et donc des transactions menées avec loyauté.

En plus de cet accompagnement global, le LNE propose également de l’assistance technique sur vos projets de développement R&D, qualification de performance de produits, et de la recherche partenariale pour soutenir et valoriser les innovations apportées par vos produits.